Les mouettes

Feel Good

Merveilleux : (adjectif) qui est admirable au plus haut point, exceptionnel. On pense ainsi aux succulentes pâtisseries de Fred. Mais cet adjectif sied également aux amitiés, et à leurs souvenirs de jeunesse. Ces moments baignés d’innocence où tous les possibles s’offrent à vous et que la vie reste à être écrite.

Je n’ai jamais fait partie d’une bande de filles, leur préférant les garçons, dans leurs idées fantasques et cette absence de rivalités. Avec ce côté rassurant que vous vous fondez dans la masse, du moment que vous leur demander de tirer sur votre doigt. (Pardon les copains, je vous sais plus délicats.)

Je n’ai jamais fait partie d’une bande de filles, mais d’une bande d’amis. De ceux qui vous soutiennent, vous écoutent et qui sont de temps à autre autorisés à vous rabrouer. De ceux qui sont immuables et immortels. De ceux qui façonnent les souvenirs et avec qui il nous tarde d’en créer d’autres, inoubliables.

Je n’ai jamais fait partie d’une bande de fille mais j’ai été contente de rencontrer et de vivre aux côtés des Mouettes de Laure Rollier, dans nous étions merveilleuses. « L’été de leur dix-huit ans, Noémie, Lisa, Marion et Stéphanie ont vécu un voyage inoubliable qui a scellé leur amitié pour toujours. Quatorze ans plus tard, les quatre amies décident de mettre leur vie d’adulte, le quotidien et toutes ses contrariétés de côté pour revivre le périple de leur adolescence. Ce qu’elles ignorent, c’est qu‘il sera le plus important de toute leur existence. »

Brest. Cette ville est à nouveau une fois – et ce bien malgré moi – au cœur de mes lectures. Brest comme point de départ d’amitiés sans failles et sans reproches. Point de départ des êtres aimés, de ceux qui laissent des cicatrices au cœur et à l’âme. Point de départ d’un road trip qui va se muer en quelque chose de plus profond, de plus puissant. Qui se mue en voyage initiatique en quête de soi, afin d’embrasser pleinement leurs vies de femmes accomplies.

Belle ôde à l’amitié et à la vie que nous étions merveilleuses de Laure Rollier, qui nous rappelent que nous sommes maîtres de nos vies et que seuls nous meme sommes capables de provoquer notre bonheur au final.

Belle lecture à vous !

Nous étions merveilleuses de Laure Rollier est disponible aux éditions le livre de poche

2 réflexions sur “Les mouettes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.