En flegme et contre tous

Feel Good

Succube : (nom masculin) Entité démoniaque qui prend l’apparence d’une femme séduisante pour charmer les hommes pendant qu’ils dorment et qu’ils rêvent pour mieux leur voler leur énergie vitale. Ou ennemis élémentaires de feu dans la saga Final Fantasy. J’ai été un peu geek à l’adolescence.

Bienvenue à High Rising, Angela Thirkell

Un hiver à la campagne anglaise, dans un cottage avec cheminé, c’est un de mes rêves depuis que j’ai vu The Holiday. Je l’ai réalisé en partie cet hiver en m’évadant à High Rising, petite bourgade où tout activité est connu de tous. Surtout, il ne s’y passe rien, ou si peu de choses, que la propagation des secrets d’alcôve, principale activité des cuisinières et secrétaires.

Bienvenue à High Rising met en scène quelques membres de la bourgeoisie anglaise, aux proies à des tracas somme toute triviaux, qui animent leur vie sinon banales. Angela Thirkell brosse le portrait de ses contemporains des années 1930, et dans un sens, d’elle même, en mettant en scène une romancière à succès, Laura Morland : « Noël 1930. Alors que Laura Morland, romancière à succès, n’aspirait qu’à quelques semaines de repos loin de l’agitation londonienne, la voilà plongée au cœur des intrigues de la vie de campagne. Son cher ami, le riche George Knox, est la proie d’une sournoise secrétaire, déterminée à s’élever au-dessus de son rang en se faisant épouser. Laura saura-t-elle le tirer de ce mauvais pas ? Et par la même occasion aider la jeune et innocente miss Sibyl Knox à conclure le mariage dont elle rêve depuis toujours ? »

Il y a dans la plume anglaise de l’auteure un je ne sais quoi de flegme et d’humour au second degré, chers à mon cœur. Sur 300 pages, nous assistons à des manigances, des sautes d’humeur et de longues discussions autour de thé fumant. Le tout cristallisé autour d’une intrigante, Mlle Grey, qui brouilles pistes quant à ses intentions et qui passe pour être passablement dérangé. Ajouter cela un enfant monomaniaque de trains qui accaparent la parole, mais qui détient la vérité, et vous passerez un agréable moment avec cette « gentry » adorablement loufoque et à côté de la réalité.

J’ai une appétence pour ce style de roman de mœurs, où peu de choses ce jouent, mais où beaucoup est dit sur un mode de vie, une société et ses habitudes. Bienvenue à High Rising a répondu à toutes mes attentes. Et sa couverture enneigée à mon attente de Noël.

Belle lecture à vous !

Bienvenue à High Rising d’Angela Thirkell est disponible aux éditions 10/18.

Une réflexion sur “En flegme et contre tous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.