Bilan Février 2021

Feel Good

Février : (nom propre) Mois de mon anniversaire, des crêpes et du froid et donc meilleur mois de l’année pour moi.

Bad Man, de Dathan Auerbach aux éditions 10/18

Bad Man, Dathan Auerbach

L’embarras du choix de Laure Manel aux éditions Le Livre de Poche

L’embarras du choix, Laure Manel

Tu n’es pas belle, tu es pire, de Morgane Pellennec aux éditions Albin Michel

Tu n’es pas belle, tu es pire, Morgane Pellennec

Trois Vœux, de Liane Moriarty aux éditions Albin Michel

Trois vœux, Loane Moriarty

Chems, de Johann Zarca aux éditons Grasset

Chems, Johann Zarca

Pierre qui roule de Donald Westlake aux éditions Rivages

Pierre qui roule, Donald Westlake

Là où nous dansions de Judith Perrignon aux éditions Rivages

Là où nous dansions, Judith Perrignon

Tu veux être mon amoureux ?

Feel Good

Amoureux : (nom masculin) qui éprouve de l’amour, qui aime. Désigne également sa douce moitié dans les cours de maternelle et de primaires; sur des critères aussi originaux que divers. Et en un sens, l’amour devrait rester aussi simple, dénué de fioriture en grandissant, cela éviterai bien des tracas.

Tu n’es pas belle, tu es pire, Morgane Pellennec

La Saint Valentin. Journée de l’amour qui déchaine les passions et les points de vues. Pour ma part, cette journée a toujours eu une autre signification. Le jour d’anniversaire de mon grand père. Et même s’il n’est plus, je suis heureuse d’avoir cette journée pour me le rappeler encore un peu plus. Surtout ne pas l’oublier.

La Saint Valentin. Seule journée de l’année malgré tout où j’assume mon côté romantique, voire cucul la praline. Le reste de l’année, il est refoulé bien loin je l’avoue. Cette année encore, j’ai eu la chance de la passer bien entourée, d’autant plus que des déclarations en tous genres sont venues se mêler à la fête. Celles du recueil de Morgane Pellenec, tu n’es pas belle, tu es pire. « En fouillant dans sa boîte à souvenirs, Morgane Pellennec a retrouvé un trésor qu’elle avait presque oublié. Une lettre envoyée par son premier amour de colonie de vacances. Le petit mot était drôle, touchant, un peu absurde. Elle s’est alors demandé quelles perles pouvaient bien contenir les boîtes à souvenirs des autres, et en a finalement récolté près d’une centaine ! Ce livre rassemble ces mots d’amours d’enfants et les souvenirs qui les accompagnent.  « 

Dès les premières pages, je me suis retrouvée propulsée des années en arrière, à force de papier à lettres Diddle, de mots griffonnés en cours et passés à la barbe des professeurs ou encore des mots échangés sur les agendas et autres cahiers de textes. J’ai lu chaque déclarations et souvenirs avec une certaine nostalgie. J’ai aimé les déclarations enflammées des bouts de choux de sept ans, plein de ferveur dans leurs mots et leurs sentiments. J’ai aimé cette polygamie assumée, ces phrases qui s’enchainent, sans queue ni tête parfois. Cette politesse dans ces demandes en mariage et autres projets d’avenir au long cours.

J’ai souri, j’ai ri. Je me suis souvenue. De mes premiers coups de cœur, de mes premières amourettes, de mes premiers émois, de mon premier amour. De cette bascule qui s’effectue, quand la simplicité fait place à la pudeur, quand les sentiments commencent à nous faire peur. De ce naturel déconcertant propre à l’enfance qui nous quitte du jour en lendemain sans nous prévenir.

A l’heure de l’amour consommable et jetable, lire ce recueil de (jolis) mots d’enfants m’a fait un bien fou, et je ne saurai trop vous conseiller de vous y réfugier, ou de l’offrir, en bref de savourer Tu n’es pas belle, tu es pire de Morgane Pellennec.

Belle lecture à vous !

Tu n’es pas belle, tu es pire de Morgane Pellennec est disponible aux éditions Albin Michel