Les bonnes résolutions

Feel Good

Routine : (nom féminin) l’ensemble des habitudes et des préjugés considérés comme faisant obstacle au progrès. Ou ce qui peut nous faire peur en grandissant, car il n’est pas toujours facile d’en sortir.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Raphaëlle Giordano

La nouvelle année est synonyme pour moi de renouveau. On essaie de faire table rase d’un passé encore frais pour partir joyeusement à l’aventure d’une avenir plus ou moins écrit. J’aime cette utopie qu’un jour dans l’année nous permette de devenir un meilleur nous. Mais en même temps, si on essaie pas de temps en temps de se réinventer et de se lancer des défis personnels, on s’ennuierait pas mal.

Pour cette année j’ai décidé d’être plus sereine et détendue, moi, petite boule de nerf ambulante. J’avais déjà commencé à poser des jalons en fin d’année en retournant au Yoga. Ma souplesse et moi sommes heureuses de vous annoncer que je peux désormais toucher mes pieds. Je vais devenir fétichiste à ce rythme.

Ma seconde résolution (et dernière, sinon, c’est pas tenable passé le 5 janvier, date de retour habituelle des mauvaises habitudes) a été de m’intéresser enfin au livre de Raphaëlle Giordano, j’ai nommé Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Voilà ce qu’en dit le quatrième de couverture : « Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves… »

Je dois bien avouer que j’ai longtemps procrastiné quant à cette lecture. Peur peut être de ne pas vivre une histoire romancée mais plus de subir un manuel de savoir (bien) vivre. Je n’étais pas tout à fait dans le faux, car Camille représente un type de femme auquel on peut facilement s’identifier. On suit, un peu voyeur, un pan de sa vie, qui est celui du changement. D’une petite personne taciturne et recroquevillée, elle devient une femme accomplie. Un papillon qui sort de sa chrysalide en quelques sortes.

Ce n’est d’ailleurs pas tant l’histoire que les clés du bien être et du bonheur apportées par l’auteure qui sont importantes. Raphaëlle Giordano distillent savamment ses conseils pour mieux s’assumer et mieux gérer son quotidien. Et nous montre qu’il ne faut pas hésiter à casser sa routine pour s’épanouir. Sans prendre un virage aussi radical que son héroïne, je pense que je vais appliquer certains de ses conseils dans ma vie quotidienne. M’essayer au cercle vertueux et à la pensée positive. Moi qui suis plutôt issue de secours et verre à moitié vide, ça peut être drôle.

Je ne serai donc trop vous conseiller cette lecture qui vous apprend à être bienveillant envers vous, car au final, qui mieux que nous même pour nous rendre aimable envers les autres.

Belle lecture à vous ! 🎈

Ta Deuxième Vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano est disponible aux Editions Pocket.