Bilan Juillet 2021

2021, Bilan

Juillet : mois de mes congés annuels, de farniente, de plage, de coups de soleil malgré l’écran total et surtout de cocktail. La vie, la vraie.

La sourde oreille le d’Anne de Kinkelin est disponible aux éditions Harper Collins Traversée.

La sourde oreille, Anne de Kinkelin

J’ai aimé retrouver la plume douce et délicate d’Anne de Kinkelin, qui m’avait tant séduite il va y avoir deux ans, avec L‘année du flamant rose. J’ai aimé retrouver sous ses mots une héroïne qui ne se sait pas forte, mais qui apprend à le devenir, pour finir par se transcender. J’ai aimé que chaque chapitre porte le nom d’un poisson, couplé de sa caractéristique propre. J’ai aimé cette lecture pour les sentiments et les gouts suscitée en moi. La Sourde Oreille a été pour ma part une belle lecture. A emporter dans vos valises cet été.

Le disparu de Nantucket de Laure Rollier est disponible aux éditions Moissons Noires

Le disparu de Nantucket, Laure Rollier

Laure Rollier quitte la littérature feel good pour entrer avec maestria dans le roman noir, emprunt de mystère et de faux semblants. Avant de me plonger à corps perdu dans Le Disparu de Nantucket, je n’avais pas été capable de lire plus de deux pages d’affilés et ce, depuis trois semaines. Temps rattrapé en une journée, où je n’ai pas été en mesure de refermer ce roman, avant de l’avoir terminé, avant de savoir quel dénouement attendait ses protagonistes. Et surtout ne pas être déçue. J’ai plongé dans cette intrigue qui m’a transportée. A vous de jouer désormais et de plonger sans modération dans ce « page turner » addictif !

Les Enquêtes de Lady Rose – Meurtre & Séduction et Soupçons et Préjugés de MC Beaton sont disponibles aux éditions Albin Michel

Les enquêtes de Lady Rose, MC Beaton

Vous l’aurez compris, je ne saurais que chaudement vous recommander d’accompagner votre thé estival des Enquêtes de Lady Rose, de MC Beaton.

Un Mariage Royal une enquête de Sparks & Bainbridge, d’Allison Montclair est disponible aux éditions 10/18 Grands Détectives

Un mariage Royal d’Allison Montclair est la parfaite lecture de farniente, les pieds en éventails et cocktail à porté de mains !

A charge de revanche ! de Sophie Kinsella est disponible aux éditions Pocket

A charge de revanche, Sophie Kinsella

Certes les recettes de Sophie Kinsella sont toujours peu ou prou les mêmes, mas elles font mouche à chaque fois. A charge de revanche est une lecture divertissante et amusante, parfaite à déguster au côté d’un spritz frais pendant vos longues heures de farniente. N’oubliez pas l’écran total 😉

A charge de revanche

Feel Good

« Mon défaut ? Je prends tout trop à cœur. Impossible de ne pas m’impliquer. » Les premiers mots de Fixie me définissent parfaitement. Ce que certain qualifierait volontiers de susceptible – et c’est surement vrai par moment – je le définirai en perfectionniste, qui ne supporte pas être prise à défaut. Est ce signe de stabilité mentale ? Pas certaine, mais c’est aussi pour cela que Monica existe dans Friends. Rien de bien rationne de plus à ajouter.

A charge de revanche, Sophie Kinsella

Juillet 2021. Les vacances. L’été d’après. D’après quoi exactement ? D’une pandémie ? De confinements ? D’envoi d’un premier manuscrit aux éditeurs et mais pourquoi ils ne répondent pas dans la minute même si c’est négatif ? D’une année scolaire à nouveau achevée peut être. Car même si je ne suis plus étudiante et ne dépends pas du système éducatif, je reste une fervente passionnée du calendrier scolaire.

Juillet 2021. L’été. La Bretagne ensoleillée. Les cocktails de fin de journée. Les quelques heures passés sur le sable de la plage à contempler les couvertures de ses romans, qui nous suivent partout, dont les pages se cornent, alors qu’on ne les a pas vraiment ouvert. L’appel de l’eau, de la sieste, voire des pâtés de sable étant bien trop fort pour nous faire plonger à corps perdu dans une intrigue et nous faire réfléchir trop longtemps. Oui, l’été je ne réfléchis pas, voilà. Certaine lecture s’impose alors à moi, comme une évidence. Comme une compulsion. C’est la « chick-litt » qui s’impose alors par KO. Et c’est ainsi que je retrouvais Sophie Kinsella pour quelques heures de détente, avec A charge de revanche. « À 27 ans, la douce et discrète Fixie se retrouve à la tête de la Maison Farr, la boutique fondée par ses parents, nichée en bordure de Londres. Mais pas le temps pour la jeune femme de célébrer cette promotion, car la voilà qui doit gérer une lutte fratricide : Nicole, sa sœur fashionista, est bien décidée à faire du drugstore de quartier le centre de yoga le plus tendance de la capitale, quand Jack, leur frère so snob, y verrait plutôt une épicerie de luxe. Alors que les ventes chutent, que la faillite approche, Fixie va devoir arbitrer : conserver l’esprit désuet de la Maison Farr ou la transformer en super-fashion-concept-store ? Maintenir la cohésion familiale ou se mettre à dos Nicole et Jack ? Affronter les problèmes ou rester planquée sous la couette ? Ne manquent plus que le retour d’un ex envahissant et l’apparition d’un bel inconnu pour plonger la timide Fixie dans le plus inextricable des embarras…« 

Pour ce cocktail savoureux qu’est la lecture sans prise de tête et de  » je ne suis pas obliger de lire tous les mots deux fois pour tout comprendre » (oui nous en sommes là), vous avez besoin des ingrédients suivants : une jeune femme de type Pierre Richard, jolie comme un cœur et d’une intelligence hors pair mais qui s’ignore ; d’un M. Wickham intrigant mais pourri à souhait; d’un M. Darcy, tout en droiture et en flegme britannique. Accompagnez le tout d’une kyrielle de personnages haut en couleur, tout aussi têtes à claque les uns que les autres, mais attachants malgré tout. Mélangez le tout à la cuiller – j’insiste. Vous obtenez la parfaite lecture de vos vacances.

Certes les recettes de Sophie Kinsella sont toujours peu ou prou les mêmes, mas elles font mouche à chaque fois. A charge de revanche est une lecture divertissante et amusante, parfaite à déguster au côté d’un spritz frais pendant vos longues heures de farniente. N’oubliez pas l’écran total 😉

Bonne lecture à vous !

A charge de revanche de Sophie Kinsella est disponible aux éditions Pocket

Noël et contrariétés

Feel Good

Contrariété : (nom féminin) Ennui, dépit causé par l’opposition que l’on rencontre. Surtout si l’on se retrouve l’hôtesse de journée magique qu’est Noël, et que l’on souhaite que tout soit parfait. Comprendre, que chacun des invités aux gouts et personnalités variées voire même diamétralement opposées, soient réjouis des mets et autres décorations proposées. Que le casse tête commence.

L'accro du shopping fête Noël, Sophie Kinsella

Chaque année, je me réjouis de fêter Noël en compagnie de mes proches. D’un sapin joliment décoré et d’une table aux couleurs dorés. Je fais partie de ces grands enfants pour qui le réveillon est magique – je ne suis pas en mesure d’attendre le 25 pour ouvrir mes cadeaux -. Cette période est synonyme de chaleur et d’amour, et de mets raffinés qui me font prendre inexorablement une taille. Ma gourmandise me perdra.

Malgré cette année de merde 2020 qui vient de s’écouler, Noël sera magique, quoiqu’il advienne. Ne ce serait pour voir les yeux embuées des enfants au réveil, yeux qui vont s’émerveiller devant les paquets laissés aux pieds de ses souliers. Surement la dernière année en tant que fervents croyants du Père Noël et de ses lutins.. C’est ainsi que je piétine un peu plus chaque jour à l’ouverture du calendrier de l’avent. Il me tarde de me retrouver dans cette bulle déconnectée du réel. J’ai tout de même été spolié de mon fin chaud et accessoirement du marché qui l’accompagne.

Quand la torpeur de cette période, doublée d’une excitation non feinte de cette période m’enveloppent, certain cède à la panique et frise le burn-out. C’est le cas de notre accro du shopping préférée, Becky Bloomwood, qui voit la préparation de son Noël familial se transformer en véritable sacerdoce. « Notre accro préférée est dans tous ses états : cette année, Noël se fera chez elle ! Et la pression monte encore quand Becky comprend qu’elle va devoir composer avec un entourage exigeant. Ses parents, nouveaux retraités tendance hipsters, rechignent à l’idée de passer les fêtes loin de leur quartier branché ; sa demi-sœur Jess ne voit aucun intérêt à ces célébrations superficielles et consuméristes et exige un menu vegan ; même son mari Luke a l’air plus préoccupé par les demandes très pressantes d’une certaine Nadine pour de curieuses affaires financières que par la course aux cadeaux. Un rude challenge, mais impossible n’est pas Becky ! Décidée à recréer coûte que coûte la magie de Noël, Becky va faire de cette fête un événement inoubliable. Pour le pire, et surtout pour le meilleur… »

Depuis quelques semaines, j’enchaine les lectures plombantes – thrillers et autres enquêtes – qui sied à ravir au mois de Novembre. Pour le salut de mon moral (voire peut être un peu de mon âme), j’ai choisi de faire une pause emprunte de légèreté et de grotesque, toujours avec ce flegme britannique cher à mon cœur. Et cela m’a fait du bien de retrouver Becky et ses idées toutes plus lumineuses les unes que les autres. De sentir le fiasco poindre et de rire de bon cœur quand il arrive enfin, dans une autre forme que celle que nous nous étions imaginée. Des rockeurs en mal de célébrités aux quartier branché de Londres, en passant par un prestigieux club de Billard réservés au nonagénaire de sexe masculin, Becky va être bousculée – et bousculer – les codes pour le meilleur et pour le rire.

Avec l’accro du shopping fête Noel, Sophie Kinsella renoue avec son héroïne fétiche et nous offre une lecture festive et plaisante, d’une famille dysfonctionnelle mais surtout attachante, que je recommande à toutes et tous !

Belle lecture à vous !

L’accro du shopping fête Noël de Sophie Kinsella est disponible aux Editions Belfond