Bilan Mars 2022

2022, Bilan

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut est disponible aux éditions Folio

C’est l’espoir et l’amour qui brulent plus fort au fil des pages. C’est le regard pétillant d’un enfant qui vit sa vie à travers un trombinoscope pailleté, où chaque jour est une fête. Où la réalité n’a pas la place dans ce monde construit par ses parents. Un subterfuge en guise de forteresse.

En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut

=====================================================================

La bibliothèque de minuit de Matt Haig est disponible aux éditions Mazarine

Si le postulat de base est original, et que les questions abordées sont pertinentes quant à nos vies et ses choix, je suis littéralement passée au travers de la Bibliothèque de minuit. Le roman de Matt Haig ne m’aura pas séduite comme je l’aurais souhaité.

La bibliothèque de Minuit, Matt Haig

======================================================================

Les bruits du souvenir de Sophie Astrabie est disponible aux éditions Flammarion

Avec les bruits des souvenirs, Sophie Astrabie nous offre une réflexion sur le poids de notre passé – conscient et inconscient – qui nous façonne malgré nous et la manière d’y remédier, cette fois-ci, en toute conscience, ou tout du moins en toute connaissance.

======================================================================

Carolina Reaper de Morgane Montoriol est disponible aux éditions Albin Michel

J’avais pris une claque avec Tâches Rousses, le premier roman de Morgane Montoriol. Le second est tout aussi captivant et addictif, avec cette plume acérée au franc parler. Un vrai régal que ce roman.

Carolina Reaper, Morgane Montoriol

=====================================================================

Tournevis d’Oscar Coop-Phane est disponible aux éditions Grasset

D’Oscar Coop-Phane, je suis tombée amoureuse de sa plume. Incisive, vive et caustique. De se regard clinique qu’il porte sur le monde, ses semblables, sans pathos ni jugements, mais dont il dépeint à merveille les pires exactions. J’ai lu Tournevis en quelques heures, d’une traite. De cette apnée dont vous savez que vous ne ressortirez pas indemne. En bref, j’ai beaucoup aimé son dernier roman.

Tournevis, Oscar Coop-Phane

Les bruits du souvenir – Sophie Astrabie

Feel Good

« Savoir, c’est se souvenir« , Aristote. Nos souvenirs s’estompent avec le temps, pour se magnifier le plus souvent. Ne reste que le doux, le beau. Parfois, toutefois, ce sont les remords et les regrets qui priment. Nous poussant à regardant son passé et celui des autres, avec un regard froid, clinique, autopsiant chaque instant à la recherche d’une clé de lecture, de son passé comme guide de son futur.

Les bruits du souvenir, Sophie Astrabie

Il est commun je pense de revenir sur les lieux de son enfance avec ce pincement au cœur et ces fourmillements dans le ventre propre à l’excitation de revoir un lieu, un être cher. Les années passent et le filtre arc en ciel des yeux enfantins se sont estompés, des centimètres ont été pris. Et toute une perspective, une perception peut alors changer. Jusqu’à être déçu parfois.

Il est commun je pense lors de repas de famille ou de retrouvailles entre amis de revenir sur ces moments, vécu ensemble ou séparément, qui font notre histoire, qui sont nos liens. De ces souvenirs qui nous ont construits en tant que personne, en tant qu’amis, en tant que famille.

Dans le cas de Claire, ses souvenirs n’ont laissé que des fissures, des cicatrices à peine fermées qu’elle traine tel un fardeau. Et si Les bruit de ses souvenirs allaient lui permettre de se reconstruire, de faire fi de ses croyances erronées et avancer sous la plume de Sophie Astrabie. « Après la mort de sa mère, Claire découvre que celle-ci lui a légué un carnet ainsi qu’un appareil photo dans lequel se trouve une pellicule. Le lien entre les deux objets ? Un petit village de l’Aveyron où la jeune femme a passé les étés de son enfance. Il n’en faut pas plus pour la décider à tout quitter. Sous une autre identité, Claire s’installe à Marelle, en quête de ce passé flou et de cette mère qui lui a si souvent échappé. Au fil des pages et des clichés, elle découvre des souvenirs qui vont bousculer ses croyances…..« 

Une vie pétrie de regret. De ce qu’on traine en bandoulière depuis l’enfance. Celui de n’avoir des repères parentaux faussés, par l’absence laissé par un père, et par la même une présence forte de ce que ne devrait pas être les relations aux hommes, quand on est une fille, un femme. Celui de ne pas comprendre sa mère, qui nous semble étrangère, jusque dans son décès.

Une fuite comme échappatoire. La fuite comme renaissance. L’avenir en point de mire, en construction dans le lieu qui résume le mieux le passé, au fil des souvenirs posée sur un cahier une trentaine d’année plus tôt. Et si s’accaparer les souvenirs des défunts permettaient de se comprendre soi-même ?

Avec les bruits des souvenirs, Sophie Astrabie nous offre une réflexion sur le poids de notre passé – conscient et inconscient – qui nous façonne malgré nous et la manière d’y remédier, cette fois-ci, en toute conscience, ou tout du moins en toute connaissance.

Belle lecture à vous !

Les bruits du souvenir de Sophie Astrabie est disponible aux éditions Flammarion

Bilan Mai 2021

2021, Bilan

Trois de Valérie Perrin est disponible aux éditions Albin Michel

Au travers d’un récit conjuguant passé et présent, Valérie Perrin nous offre une histoire d’amour à toute épreuve, une histoire d’amitié indéfectible, avec Trois, où les protagonistes vont apprendre à s’aimer pour pouvoir se pardonner et continuer à vivre ensemble. Le temps d’un roman qui défile comme un film.

Trois, Valérie Perrin

L’enclave de Nicolas Druart est disponible aux éditions Harper Collins Noir

Je suis malheureusement passé à côté de l’Enclave, de Nicolas Druart. Amateur du genre cependant, je vous invite à vous fier à votre instinct et vous faire votre propre avis.

L’enclave, Nicolas Druart

Frangines, d’Adèle Bréau est disponible aux éditions le livre de poche

Gros coup de cœur pour Frangines d’Adèle Bréau, qui signe là un roman vrai, frais, doux. Tout ce dont j’avais besoin pour passer un bon moment.

Frangines, Adèle Bréau

Ce que les étoiles doivent à la nuit, d’Anne-Gaelle Huon est disponible aux éditions Albin Michel

Il y a presque un an je lisais Anne-Gaëlle Huon pour la première fois et avait été transportée par sa plume solaire, qui avait égayé ce quotidien chaotique que nous vivons tous bon an mal an depuis quelque temps. Avec Ce que les étoiles doivent à la nuit, j’ai retrouvé cette joie de vivre et d’optimisme qui mettent du baume au cœur et qui me sont devenus indispensables.

Ce que les étoiles doivent à la nuit, Anne-Gaëlle Huon

Les Possibles de Virginie Grimaldi est disponible aux éditions Fayard

C’est un roman intime que nous livre Virginie Grimaldi, mais également universel en cette relation avec nos parents, notre passé et ses moments à jamais gravés, le fait de ne pas les voir vieillir, nos craintes quant aux jours à venir. A l’instar des Possibles, à nous de rendre nos vies ensemble – ou tout du moins les instants passés – inoubliables.

Les Possibles, Virginie Grimaldi

La somme de nos vies de Sophie Astrabie est disponible aux Editions J’ai Lu

Avec La somme de nos vies, Sophie Astrabie nous livre une galerie de personnages touchants et attachants, qui vont prendre la mesure de la valeur de leurs vies, et décider de les vivre pleinement, en s’assumant tout simplement.

La somme de nos vies, Sophie Astrabie

Vice de Laurent Chalumeau est disponible aux éditions Grasset

Vice ou une lecture atypique. Il m’aura fallu une trentaine de pages pour me prendre au jeu de l’intrigue et de l’écriture incisive et à vif de Laurent Chalumeau, qui manie habilement le verbe et nous subjugue. Si vous commencez Vice, soyez certains de ne pas être en mesure de le poser avant la fin.

Vice, Laurent Chalumeau

Ainsi gèlent les bulles de savon, de Marie Vareille est disponible aux éditions Charleston

J’ai souri. Ri. Pleuré. Assez pour essuyer des larmes et sentir cette petite boule dans ma gorge se serrer au rythme des pages qui se tournaient. De ces secrets qui se révélaient. En bref, j’ai adoré ce dernier roman de Marie Vareille, Ainsi gèlent les bulles de savon, qui m’a touché au cœur.