Les illusions perdues

Non classé

Illusion : (Nom féminin) perception fausse; apparence trompeuse, en dehors de la réalité. Ce qui caractérise le passage de l’enfance à l’adolescence, cet âge ingrat si propice aux écrits.

Une petite infidélité chronique à mon pourvoyeur de latte habituel

Le site Babelio est une de mes sources d’inspiration en termes de lecture depuis quelques temps déjà. Je m’y rends d’autant plus régulièrement maintenant que je m’essaie à l’exercice de la chronique littéraire. C’est ainsi qu’au détour d’une visite, je me suis inscrite au challenge Masse Critique Babelio. Quelques échanges (et jours) plus tard, me voici en possession, en avant première qui plus est, du premier roman de l’allemande Julia Wolf, Tout est Maintenant.

J’avais deux attentes concernant cette lecture. Découvrir une nouvelle plume agréable. Et sortir de ce préjugé qu’est le mien, que la littérature germanique compte uniquement Goethe comme auteur. Avec le jeune Werther et son lot de souffrances. Mon amour pour le romantisme m’a tout de même munie d’œillères. J’ai été le jouet de la passion !

La couverture est traître, avec ces escarpins rose bonbon et ce titre, qui nous donnent une impression d’immédiateté faste. Changement radical de perspective avec le quatrième de couverture, qui nous sort de ces fausses impressions, nous peignant une réalité autre, plus glauque : «  Ingrid, une jeune fille triste dans un monde violent. La cohabitation le jour dans un sombre appartement avec son frère dealer, le travail la nuit au sex-club – comme serveuse. Ses objectifs sont toujours à court terme ; par exemple, maintenir à flots sa relation avec Jenny. Si, pour Noël, son frère arrive à la persuader d’aller voir leur détestable mère alcoolique, ce voyage rouvre des plaies à peine fermées. Et fait ressurgir du passé cette maison qu’elle avait fuit l’été de ses 18 ans pour partir vivre à Berlin, où elle avait perdu ses illusions et s’était mise en danger. Jusqu’au jour où, de retour à Francfort, elle rencontre Jenny. Après ce flash-back, Ingrid prend conscience de la brutalité de son quotidien, qui menace de l’engloutir. La veille du jour de l’an, elle s’envole pour New York. Là-bas, elle réalise qu’elle doit faire face à ses démons. Elle regagne alors l’Allemagne avec la certitude et la volonté de devenir une femme libre.C’est l’histoire d’une famille éclatée, c’est l’histoire d’un amour, c’est l’histoire d’une fille perdue dans les années 1990, qui traverse des épisodes trash pour finalement tenter de se réapproprier son histoire et son corps.« 

L’histoire d’Ingrid, c’est un peu celle de la Cendrillon de Jean Louis Aubert, dont « le bel amant a foutu le camp ». C’est l’histoire d’un quotidien brutal dénué d’amour et de perspectives. C’est l’histoire d’une jeune femme dont la vie a totalement foiré. C’est l’histoire d’une enfance perdue, d’une adolescence volée, d’une vie violée.

Peu de personnages entourent Ingrid, mais malheureusement aucun n’est beau. La beauté n’a pas la place dans ce roman écorché vif. Les âmes sont laides et les gens égoïstes. Ingrid n’est d’ailleurs pas épargnée. Que ce soit dans sa relation à ses parents ou dans la description que le narrateur nous en donne. Elle n’a aucune aura, jeune fille invisible aux yeux de tous.

L’écriture de Julia Wolf est nerveuse, elle alterne phrases courtes, se résumant en un mot, et paragraphes de peu de ponctuation. La temporalité est aussi confuse, on alterne souvenirs et temps présent, mêlés de pensées fugaces. La vie nous est dépeinte comme une prison dont il est dur de s’évader.

Tout est maintenant est un roman qui met une claque, la même que celle que je me suis prise lorsque j’ai visionné Requiem for a Dream. Entre fascination et nausée. Amateurs de Virginie Despentes et Brett Easton Ellis, je ne saurai que fortement vous recommander ce roman. Quant aux autres, eh ! bien, âmes sensibles s’abstenir.

Belle lecture à vous ! 🎈

Tout est Maintenant de Julia Wolf sera disponible aux éditions Le Castor Astral le 10 Janvier 2019. Il faudra donc vous armer d’un peu de patience !