Bilan Avril 2021

2021, Bilan

Le Jeu de la Dame de Walter Tevis est disponible aux éditions Gallmeister

En ces temps incertains, où notre humeur est sujette à faire la girouette, il est bon de se complaire dans ce que nous connaissons et nous rassure. En tout cas, cela vaut pour moi. Alors si vous avez aimé Beth Harmon et son roux flamboyant, je vous invite à la découvrir brune nous la plume de Walter Tevis, dans la version originale du Jeu de la Dame.

Le jeu de la dame, Walter Tevis

Les aventures de Pénélope Bœuf L’audacieuse effrontée (tome 1) et la travailleuse acharnée (tome 2) sont disponibles aux éditions Flammarion et éditions Versilio

Amatrice de podcast, j’écoute depuis quelques jours L’arnaque, et je passe de bons moments, partant souvent d’un fou rire toute seule, ce qui me vaut de passer pour une folle pendant mes séances de running. La bonne nouvelle avec ce nouveau confinement c’est que vous n’aurez pas l’air fou à rire à gorge déployée ou à vous exclamer à haute voix pendant votre lecture car vous le ferez depuis chez vous et non dans le métro. Quelle chances ! Le métro commencerait presque à me manquer tiens… Les aventures de Pénélope Bœuf donc, à lire sans modération !

Les aventures de Pénélope Boeuf

Le syndrome des cœurs brisés de Salomé Baudino est disponible aux éditions de l’Observatoire.

Belle découverte que le Syndrome des cœurs brisés de Salomé Baudino, que je vous invite à lire, que vous soyez technophile… ou technophobe !

L’audacieux Monsieur Swift de John Boyne est disponible aux éditions Le Livre de Poche

Avec L’audacieux Monsieur Swift, John Boyne nous offre une lecture addictive, une apnée dans le monde de la littérature et l’édition dont il écorne les contours dans cette mise en abyme de la vie d’un auteur.

L’audacieux monsieur swift, John Boyne

Belle ode à l’amitié et à la vie que nous étions merveilleuses de Laure Rollier, qui nous rappellent que nous sommes maîtres de nos vies et que seuls nous même sommes capables de provoquer notre bonheur au final.

Nous étions merveilleuses de Laure Rollier est disponible aux éditions le livre de poche

Nous étions merveilleuses, Laure Rollier

Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman est disponible aux éditions Folio

Une fois n’est pas coutume, pas grand chose à dire si ce n’est que je suis complètement passée à côté de ma lecture. Déçue en partie de la promesse que m’avaient fait les commentaires dithyrambiques sur Instagram. Je me suis mise à attendre quelque chose d’indéfinissable, qui n’est au final jamais venu. Un raté pour moi que cette lecture.

Je suis le genre de fille, Nathalie Kuperman

La divine comédie de nos vies de Gavin’s Ruiz est disponible aux éditions Albin Michel

La divine comédie de nos vies de Gavin’s Ruiz nous offre le bilan pas toujours reluisant de la vie de quatre quadragénaires en proies avec leurs envies et à leurs doutes, qui nous renvoie au final, par un effet de miroir, à nos propres vies, à nos propres aspirations.

La divine comédie de nos vies, Gavin’s Ruiz

Ce genre de fille

Feel Good

Genre : (nom masculin) Groupe d’êtres ou d’objets concrets ou abstraits présentant des caractères communs. Ainsi, les ados lorsqu’ils arborent le summum de leur look (pantalon serpillière et gilet multicolore) revendiquent ainsi leur appartenance à un groupe. Depuis, je suis taumatisée par le style perroquet et j’ai embrassé le style corbeau monochrome.

Je suis le genre de fille, Nathalie Kuperman

Je suis le genre de fille à attirer les âmes en peine dans la rue. Ainsi dimanche alors que j’attendais au soleil ma correspondance à la gare de Rennes, les yeux vissés sur mon livre – ce livre – mon latte à mes pieds, un gentil punk à chien tout bourré s’est assis à côté de moi et m’a raconté sa vie. Faisant facilement les questions réponses, je n’avais qu’à dodeliner de la tête. Je suis restée bien quinze minutes à l’écouter, de peur d’être impolie. J’ai prétexté mon train pour m’en défaire, dans un mélange de gêne, de honte et de nausée.

Je suis le genre de fille à être attiré par la couverture d’un roman, avant son contenu. Pas le genre quand même à les exposer dans son dressing – faut pas déconner – mais la beauté de l’objet prime parfois. L’objet livre a un atout charme indéniable à mes yeux. Et voici comment j’ai acheté Je suis ce genre de fille de Nathalie Kuperman : « D’accord » : c’est peut-être le mot qu’elle dit le plus souvent, par fatigue, lâcheté ou absence d’à-propos. Mais certains soirs, tard, après avoir improvisé une danse dans son salon pour chasser les contrariétés de la journée, elle est capable d’envoyer des mails incendiaires ou insensés pour rectifier la situation. Oui, c’est le genre de fille accommodante, avec ses proches, son ex-mari un brin narquois, son adolescente de fille, son trop parfait collègue de travail. Puis ceux à qui elle tient inlassablement la porte dans le métro, ceux qu’elle laisse passer indéfiniment devant elle à la caisse du supermarché au motif que leur caddie est moins rempli. Conciliante, oui, jusqu’au moment où elle dit non, un immense Non lancé comme un éclat de rire à la figure de ceux qui ne doutent jamais d’eux, qui tiennent à jouer le premier rôle dans leur comédie sociale »

Une fois n’est pas coutume, pas grand chose à dire si ce n’est que je suis complètement passée à côté de ma lecture. Déçue en partie de la promesse que m’avaient fait les commentaires dithyrambiques sur Instagram. Je me suis mise à attendre quelque chose d’indéfinissable, qui n’est au final jamais venu. Un raté pour moi que cette lecture.

Bonne lecture à vous si vous tentez l’aventure malgré tout !

Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman est disponible aux éditions Folio