En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

Feel Good

« Certains ne deviennent jamais fous. Leur vie doit être bien ennuyeuse. Seuls les fous et les solitaires peuvent se permettre d’être eux-mêmes. Les solitaires n’ont personne à qui plaire et les fous s’en foutent complètement de plaire ou pas. » Charles Bukowski.

En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut

Certaines fois, enfin si on veut être totalement honnête dans la quasi totalité des cas, je fuis la tendance, en termes d’art. Ou peut être que je me pique de le faire pour me sentir moins mouton que je ne le suis réellement. Nous sommes après tout plusieurs dans ma tête, en tant que Poissons ascendant Gémeaux. Sur des idées reçues, préconçues.

Certaines fois, par une pugnacité exacerbée, qui ne rime à rien, je manque de passer à côté de pépites. Et s’il n’y avait pas eu une adaptation, je serai surement passée à côté de la lecture d’En attendant Bojangles, d’Olivier Bourdeaut, et ça aurait été un erreur. « Devant leur petit garçon, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir et la fantaisie. Celle qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible. Elle les entraîne dans un tourbillon de poésie pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.« 

La douceur du regard d’un fils sur ses parents. Sa narration enfantine qui fait de vie atypique une fête. Que l’on perçoit comme tel au début. Puis s’entrecoupe la voix d’adulte, celle la raison, celle de son père. Une femme fantasque, devenue mère. Dont la fantaisie va se faire folie. Folie sans garde fou, abyssale, destructrice.

Pourtant c’est l’espoir et l’amour qui brulent plus fort au fil des pages. C’est le regard pétillant d’un enfant qui vit sa vie à travers un trombinoscope pailleté, où chaque jour est une fête. Où la réalité n’a pas la place dans ce monde construit par ses parents. Un subterfuge en guise de forteresse.

Une superbe histoire d’amour, de la passion à la folie, qui m’aura ému aux larmes.

Belle lecture à vous !

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut est disponible aux éditions Folio

Une réflexion sur “En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.