Nos résiliences

Feel Good

Résilience : (nom féminin) Capacité à surmonter les chocs traumatiques. L’appréhension en est différente en fonction des personnes, et des caractères. Cette force nous fait progresser,  le plus souvent pour le meilleur, même si le pire a été vécu et traversé.

img_6917

Il y a de rendez-vous qu’on ne peut manquer. Cette année encore, j’oscillais entre excitation et fébrilité. Entre plaisir et déception. Plaisir de me procurer le dernier roman de cette auteure qui me tire les larmes, j’ai nommé Agnès Martin-Lugand. Déception de me délecter bien trop rapidement de ses mots si justes, de cette nouvelle histoire si vraie. Si vraie, qu’elle pourrait être la notre.

Une famille heureuse, aux parents amoureux et libres, aux enfants insouciants et légers. Des métiers passions qui font vibrer rien qu’à leur évocation. Une vie de famille, apaisée et apaisante. Une vie d’amour et de passions. Un équilibre parfait. Jusqu’au jour où, le diable vient frapper au carreau et tente de semer le chaos. Tout drame peut il être surmonté ? La vie peut elle coûte que coûte continuer ? Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ? « Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ? Ne serait-elle plus jamais comme avant ? Étrange, cette notion d’avant et d’après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d’essentiel. Aucune projection dans l’avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide. Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j’avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l’étouffer, l’éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir.« 

Nos résiliences. Titre fort, court. Pleins de promesses envers son personnage principale, Ava. Une femme qui apprend à sa battre pour la survie de l’homme qu’elle aime. Tout en restant la louve attentive aux besoin de ses petits. Une femme qui souffre pour tenter de lui offrir une planche de salut. Une femme qui a besoin de se sentit vivante, au point de se perdre pour mieux retrouver ses raisons d’apprécier sa vie. La vie.

Le rejet de l’autre. Pour se protéger, pour les protéger. La colère muette, la plus terrible, celle qui laisse des séquelles irréversibles. L’abandon de ses valeurs que l’on croyait acquises, immuables. La passion, celle nécessaire même si interdite, celle qui fait se sentir vivant et coupable à la fois. La rédemption telle un chemin de croix, pour arriver à l’absolu : le pardon. Pardonner, se pardonner. Pour avancer côte à côté et plus unis que jamais.

Commencer la lecture d’un roman d’Agnès Martin-Lugand, c’est entrer tout de go dans l’intimité d’une femme, dans sa vie de famille, sa vie professionnelle et appréhender avec elle ses guets-apens que la vie peut parfois tendre. Lire un roman d’Agnès Martin-Lugand c’est apprendre à lâcher prise devant ses émotions qui nous submergent et qui sont parfois indomptables ; accepter de se mettre à nu malgré nous. Refermer un roman d’Agnès Martin-Lugand, c’est clore une histoire de vie qui restera en nous, par la beauté des émotions vécues, si proches de notre vie. Nos Résiliences ne fait pas exception à cette règle.

Belle lecture à vous !

Nos Résiliences d’Agnes Martin-Lugand est disponible aux éditions Michel Lafon

2 réflexions sur “Nos résiliences

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.