Une petite éternité

Feel Good

Solitaire : (adj) Que l’on accomplit seul. Qui se vit dans la solitude. Cet adjectif est le parfait antonyme à l’amour. Et pourtant, il lui sied à ravir dans de nombreux cas. Une éternité de solitude pourrait ainsi résumé les plus belles passions. 

Amours solitaires, Morgan Ortin

Je me définis souvent, à qui veut l’entendre, comme un cœur de pierre. Cela peut paraître crédible, jusqu’à ce que vous me voyiez pleurer toutes les larmes de mon corps à partir de la dixième minute du film Neverland, de Marc Forster. Ce que j’essaie d’exprimer par cette brutale formule, c’est que je suis loin d’être fleur bleue, et absolument pas romantique. Au grand désespoir de mon entourage proche. 

Pourtant, j’aime lire des passions, des histoires d’amour qui me transportent. Si tant est qu’elles soient atypiques. Ce n’est pas pour rien si mon roman ultime est – et restera encore bien longtemps – Les Liaisons Dangereuses. Le Vicomte de Valmont et Mme de Tourvel. La passion apocalyptique par essence. Des tourments avoués et couchés sur papier avec l’incertitude qu’ils arriveront à bon port, ou que la réponse sera à la hauteur des attentes.

L’épistolaire est ainsi un magnifique outil pour coucher ses sentiments et ses pensées les plus intimes, sans peur. Avec cette protection mêlée d’inconfort que peuvent apporter la distance et l’attente. Les lettres sous sceaux ne sont plus en ce vingt-et-unième siècle mais les outils digitaux ne sont pas en reste. Même si les mails restent le plus proches, ce sont les sms qui tirent leur épingle du jeux avec cette instantanéité qui leur est propre. Et c’est là que la magie de Morgane Ortin opère. De ces échanges fugaces, parfois longs, parfois sans réponses, elle a su révéler une rencontre, un coup de foudre, une romance.

Ce second volet d‘Amours Solitaires s’ouvre sur la séparation. Ce champs miné où il est difficile d’avancer sans ce brûler les ailes. Le pardon demande du temps. La confiance en soi, en l’autre, est en veille. Nous reprenons l’histoire deux ans plus tard, qui telle le phénix, renaît majestueuse des ses cendres. Elle a toutefois laissé quelques profondes séquelles. La peur se se livrer, d’être à nouveau abandonné. 

Avec le second volet d’Amours Solitaires , une petite éternité, Morgane Ortin nous offre les tréfonds des cœurs et âmes de ses protagonistes, aux proies à de terribles doutes, à de superbes déclarations, à une passion dévorante et transcendante. A nous lecteurs de savoir quelle fin nous souhaitons offrir à nos amoureux solitaires. Pour ma part, je laisse planer encore quelques temps le mystère sur l’issue donnée.

Belle lecture à vous !

Amours Solitaires – une petite éternité (tome 2) de Morgane Ortin est disponible aux Éditions Albin Michel. Vous pouvez également consulter son compte Instagram, Amours Solitaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.