le Diable (regarde la télé) en Prada

Feel Good

Rocambolesque : (adjectif) Extravagant, plein de péripéties extraordinaires. A peu de choses prêts, Ce que représente les aventures de Martine aux yeux des enfants.

La vie commence à 20h10 de Thomas Raphaël

Quand j’étais petite fille, j’adorai le Magnifique avec Jean-Paul Belmondo. Il était à mes yeux la quintessence du rocambolesque. Puis vint la Chik-lit et il se fit détrôner, au profit des aventures d’une accroc au Shopping. Deux salles, deux ambiances mais ce thème commun qu’est une intrigue échevelée.

J’ai découvert Thomas Raphaël l’été dernier avec Pour un soir seulement. Ce que j’avais le plus aimé je crois dans ce roman c’est la manière dont un homme, en l’occurrence l’auteur, écrit aussi justement une femme, avec ses questions existentielles et ses réactions qui pourraient parfois être qualifiées de farfelues.

C’est donc avec une certaine délectation que je me suis plongée dans La vie commence à 20h10, qui va nous faire suivre l’année abracadabrantesque d’une charmante mais un peu paumée, trentenaire bordelaise, j’ai nommé Sophie. Jugez en par vous même : « Si, si, tout va bien, je vous assure. Après, à trente ans, j’avoue, j’imaginais ma vie un peu différemment. J’aurais bien aimé avoir terminé ma thèse. Avoir un job, un salaire, tout ça. Et si un éditeur avait pu accepter le roman que j’ai écrit en secret…
Quand une productrice propose à Sophie tout à la fois (un job et la promesse que son roman sera publié), ça sort du cœur : oui! Malheureusement pour elle, le job en question consiste à fabriquer un feuilleton télé. Un feuilleton télé ? Quelle horreur ! En même temps, une double vie, ça n’est pas si compliqué… »

Attendez vous à un choc des cultures assez clivant, et distrayant, dont l’agent double est Sophie. Cette dernière, la petite trentaine, évolue dans un univers très ‘intello’, d’universitaires surdiplômés pour qui regarder la télé est un crime de lèse majesté. J.ai retrouvé le pédantisme dont pouvaient faire preuve certains de mes professeurs d’hypokhâgne. Avec le recul, cela me fait désormais bien sourire.

Ajouter à cela son envie dévorante de voir son premier roman publié, malgré les nombreux échecs essuyés, ainsi qu’une thèse impossible à terminer. La cerise sur le gâteau de cette vie déjà bien remplie est sa responsabilité de parent par intérim d’un jeune bachelier et d’une petite fille têtue.

Comment une postulante à une chair universitaire se retrouve-t-elle à travailler pour la série la plus regardée du moment ? Comment se confronter aux regards de ses proches aux antipodes des passe-temps populaires, surtout quand au final elle commence à s’épanouir dans cette nouvelle vie ? Ce sont toutes les questions auxquelles s’efforcent de répondre Thomas Raphaël avec beaucoup d’humour et de second degré. Il brosse ici deux univers du paraître tout aussi impitoyable l’un que l’autre, j’ai nommée l’audiovisuelle et l’université.

Plus Belle la Vie a été pendant ma lecture. N’ayant pas résisté à la tentation de ce jeu de mot pourri, je vous remercie de faire preuve envers moi de la plus grande indulgence possible. Et je vous conseille de lire instamment La vie commence à 20h10, notre Diable s’habille en Prada à la sauce française !

Belle lecture à vous !

La vie commence à 20h10 de Thomas Raphaël est disponible aux éditions Jai Lu

5 réflexions sur “le Diable (regarde la télé) en Prada

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s